Comment apporter au coloriage un côté de défoulement?

Le coloriage et le défoulement

Comment apporter au coloriage un côté de jeu, de défoulement et de lâcher prise? Cette activité peut être autant un moment de détente tout comme un moment de plaisir et de rire. Il suffit d’apporter l’activité différemment et nous pourrions alors être surpris de tout ce qu’elle nous apportera.

En effet, côté défoulement, lorsque nous voyons que l’enfant éprouve une journée riche en émotion, il peut alors être intéressant d’utiliser le coloriage comme outil de défoulement pour décharger le trop plein d’émotion sur la feuille blanche. C’est d’ailleurs sur quoi se tiendra le reste de l’article. Nous allons voir quoi utiliser, comment préparer l’activité, comment faire le retour de l’activité ainsi qu’une partie des bienfaits qu’en retirera l’enfant.

Allons-y sans tarder…

 

Pour mettre en place l’activité de défoulement que j’aime appeler « le jeu de la vague d’émotions », nous n’avons besoin que très peu de matériel. Il suffit d’une grande feuille blanche, de crayons et de la musique.

 

Comment dérouler l’activité

Ce que j’aime le plus de cette activité c’est qu’elle est simple, rapide et efficace. Nous installons la feuille sur une table à la hauteur de l’enfant sans chaise pour qu’il puisse bouger facilement. Ensuite nous lui fournissons 4 à 5 crayons et nous choisissons une chanson avec un rythme changeant (un peu comme Let It Go de Frozen).

Ensuite, il ne reste plus qu’à expliquer le jeu à l’enfant et à commencer. Le but est de monter le volume pour que l’enfant colore rapidement rapidement et lorsque le volume descend il colore de plus en plus lentement. Nous faisons ce changement plusieurs fois lors de la chanson pour que l’enfant trouve un terrain de plaisir et de défoulement.

Ensuite, il ne reste plus qu’à expliquer le jeu à l’enfant et à commencer. Le but est de monter le volume pour que l’enfant colore rapidement rapidement et lorsque le volume descend il colore de plus en plus lentement. Nous faisons ce changement plusieurs fois lors de la chanson pour que l’enfant trouve un terrain de plaisir et de défoulement.

Comment faire un retour au calme après l’activité

Après une activité comme celle-ci, il se peut que l’enfant soit énergisé. Nous pouvons donc l’inviter à prendre son dessin et à inventer une histoire avec son dessin ou s’il est plus vieux nous pouvons lui demander comment il se sentait pendant cette activité, pourquoi il a choisi une telle couleur.

La deuxième option est de faire un retour au calme en lisant une histoire calme. Nous pouvons lire une histoire sur les émotions pour démontrer à l’enfant que c’est correct d’avoir de grosses journées accompagnées de plusieurs émotions différentes.

Ensuite, il ne reste plus qu’à expliquer le jeu à l’enfant et à commencer. Le but est de monter le volume pour que l’enfant colore rapidement rapidement et lorsque le volume descend il colore de plus en plus lentement. Nous faisons ce changement plusieurs fois lors de la chanson pour que l’enfant trouve un terrain de plaisir et de défoulement.

Ce que l’enfant en retirera

L’enfant en retire plusieurs choses de cette activité. Outre que de développer sa motricité globale et sa motricité fine, son côté affectif et social en est grandement soutenu. Il pourra développer une autre manière d’exprimer ses émotions dans un environnement sécuritaire et avec une personne qu’il aime. Son langage sera soutenu lorsque vous discuterez ensemble de son dessin et il apprendra à s’affirmer et son estime de soi en sortira plus fort.

Vous pouvez d’ailleurs faire cette activité à deux pour favoriser votre lien et pour développer une relation de confiance. De plus, il n’y a rien de mieux que de l’essayer soi-même pour en ressenti les bienfaits.

 

À vos crayons, prêt, parti !

 

Retour au blog