Favoriser l’autonomie des enfants avec le dessin

L’autonomie en bas âge

L’autonomie commence beaucoup plus tôt que nous pourrions le penser. En fait, aussitôt que l’enfant commence à ramper, marcher, babiller et à s’alimenter avec ses mains, il fait connaissance avec l’autonomie. Le désir de vouloir se déplacer seul, de vouloir communiquer avec les autres et d’essayer de s’alimenter sans aide sont tous des petites choses qui vont dans le sens de l’autonomie.

Souvent lorsque nous entendons parler d’autonomie, nous pensons à lorsque l’enfant exprime ses sentiments, essaie d’attacher son manteau ou lorsqu’il est capable de ranger son sac. Cependant, avant d’effectuer ces tâches qui demande beaucoup de dextérité et de patience, l’enfant doit commencer à la base.

Donc comment pouvons-nous aider l’enfant à développer son autonomie de manière simple, créative et sans pour autant nous mettre de la pression dès son jeune âge. C’est ce que nous allons aborder dans cet article. Nous allons voir plus en détail comment offrir à l’enfant l’activité du dessin et du coloriage dans le but de stimuler son autonomie.

L’enfant pratique donc l’autonomie au niveau de sa motricité en manipulant différents objets par lui-même et au niveau social lorsqu’il explique son dessin aux adultes ou lorsqu’il converse avec les autres enfants. Il pratique aussi l’autonomie en choisissant le dessin qu’il veut faire avec les couleurs qu’il décide au moment où il en a envie.

 

Le dessin vis-à-vis l’autonomie

Le dessin est quelque chose d’important pour le développement de l’enfant. C’est une activité qui apporte tant de bienfaits, mais quel est le lien avec l’autonomie? 

Le dessin est bien plus qu’une activité de motricité fine et ce même si souvent elle est pratiquée pour ce bienfait principalement. Lorsque l’enfant colore il développe son autonomie de toutes sortes de manières. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette activité est tant suggérée pour les personnes âgées qui sont en voie de perte d’autonomie.

En plus de stimuler l’autonomie et tous les autres bienfaits, le dessin et le coloriage sont des activités thérapeutiques qui peuvent être pratiquées par tous.

 

Les bienfaits du dessin

En effet, le dessin est une activité avec des bienfaits variés, cependant nous allons nous arrêter sur les bienfaits qui ont un lien avec l’autonomie de l’enfant. Que ce soit d’ouvrir le bouchon seul, de choisir ces propres couleurs ou de choisir ce qu’il dessine, toutes ces étapes sont des choix que l’enfant fait.

L’enfant pratique donc l’autonomie au niveau de sa motricité en manipulant différents objets par lui-même et au niveau social lorsqu’il explique son dessin aux adultes ou lorsqu’il converse avec les autres enfants. Il pratique aussi l’autonomie en choisissant le dessin qu’il veut faire avec les couleurs qu’il décide au moment où il en a envie.

L’enfant pratique donc l’autonomie au niveau de sa motricité en manipulant différents objets par lui-même et au niveau social lorsqu’il explique son dessin aux adultes ou lorsqu’il converse avec les autres enfants. Il pratique aussi l’autonomie en choisissant le dessin qu’il veut faire avec les couleurs qu’il décide au moment où il en a envie.

C’est donc, à la suite de ces informations qu’il pourrait être intéressant d’apporter le coloriage et le dessin comme activité quotidienne si l’enfant en démontre l’intérêt. Un moyen simple de pouvoir faire profiter l’enfant de ces multiples bienfaits est de mettre à sa disposition des dessins, des crayons, des gabarits… De cette manière, il pourra choisir par lui-même le moment où il en envie de dessiner ainsi que son lieu.

 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.