L’intérêt des 3 ans à l’écriture et à la lecture

Nous pouvons souvent voir les enfants de cet âge partir à la recherche d’une lettre en particulier et d’être fascinés aussitôt qu’ils entendent le son de la lettre se retrouver dans un mot. Parfois la lettre ne s’y retrouve même pas et c’est seulement le son qu’ils entendent et qu’ils associent ensuite à cette fameuse lettre. Voici un bel exemple d’un enfant qui est initié et stimulé à l’éveil à l’écriture et à la lecture et la conscience phonologique.

Les enfants ayant été initiés à l’écriture et à la lecture plus tôt se montreront plus curieux à ces concepts lorsqu’ils seront abordés à la garderie ou à la maison. Ils s’amuseront à recopier les lettres de l’alphabet avec plaisir, comme si c’était pour jouer. C’est à ce moment que nous, les adultes, devons en profiter pour nourrir cet intérêt et approfondir les connaissances. 

Au début, la première lettre que l’enfant reconnaitra généralement est celle de son prénom comme A pour Alice. Pourquoi ? il n’y a pas une explication directe, mais ça peut être aussi simple que c’est son prénom donc sa lettre. Il sera fier de reconnaitre SA lettre et de l’associer avec SON prénom. Ensuite, il trouvera d’autres mots ou prénoms de ses amis ayant cette même lettre au début que la sienne. Plus tard, il pourra reconnaitre aussi le son de sa lettre dans différents mots tout comme pAnier, pApa, Annabelle… Il est aussi intéressant à ce moment d’apporter l’enfant à voir que dans le prénom Antoine il y a un A au début de son prénom comme Alice ou Annabelle, la seule différence est que la lettre fait un autre son car elle est collée avec un « n ». Si l’enfant ne réagit pas et poursuit son jeu, ne vous en faites pas. L’enfant n’a peut-être pas encore compris la signification de ce que vous lui avez dit, mais son cerveau a enregistré. Donc, lorsqu’il sera prêt à apprendre cette nouvelle notion, ce sera plus facile, car il y aura déjà été initié (une lettre peut faire un son différent dépendamment de la lettre à laquelle elle est collée). Attention, cela étant dit, il ne faut pas noyer l’enfant d’information. Y aller plutôt avec des choses qui l’intéressent et peu par peu pour avoir au minimum son attention.

 Donc, comme mentionné plus haut, autour de 3 ans, l’enfant s’intéresse aux lettres de son prénom, et il aime retrouver ces lettres un peu partout autour de lui. Sur les boîtes de céréale, des étiquettes de vêtements, des jouets, des cartes, des magazines; tout peut devenir une chasse aux lettres. Il sera alors initié à la lecture et à l’écriture. Lorsque nous écrivons son prénom sur son dessin ou la date, il est utile de lui dire qu’écrire son prénom nous permet de savoir qui a fait le dessin car nous allons pouvoir le lire et écrire la date nous permet de savoir quand le dessin a été fait. Ça semble être des informations simple et bénins, mais pour un enfant qui n’a aucune idée de cette manière de communiquer, il y sera initié. Il est même prouvé que plus tard, au primaire, l’enfant sera plus apte et intéressé à cette nouvelle notion s’il a été initié dans son jeune âge. Pourquoi ne pas en profiter alors !?

Souvent, nous n’avons aucune idée de comment initier nos touts petits à l’écriture et à la lecture. Contrairement au parler, ces deux concepts ne sont pas quelque chose d’acquis. Ce sont des concepts qui ont besoin d’être stimulés et qui peuvent l’être dès le premier jour. Oui oui, je ne parle pas de donner un crayon à la main du mini, mais seulement de lui lire des histoires avec des images ou de lui permettre de manipuler de petits livres. De cette manière, il prendra conscience que ce sont des choses qui existent, qu’un livre a des pages et que les image ont un sens. Lorsqu’ils sont un peu plus vieux, nous pouvons par exemple regarder une image et lui demander ce qu’il pense qu’il se passera. À la suite de sa réponse, simplement l’informer que vous allez lire ensemble les mots pour connaitre la suite de l’histoire. Et voilà, le tour est joué! Initier un enfant à l’écriture et à la lecture n’est pas aussi difficile que nous pouvons le croire. Inutile de s’entourer de cartes à mots, d’une vingtaine de livre, d’une centaine de crayons et de tout plein de jeux. Nenon, une étiquette au dos de sa collation préféré est suffisante et parfois plus utile que n’importe quel jeu, car son attention sera captée dans des moments du quotidien.

Cet apprentissage peut être stimulé de toute sorte de manières. Les possibilités sont infinies, mais je vous ai donné plus haut quelques pistes. Voici pour vous aider, si vous désirez aller plus loin, un livre qui explique avec toute simplicité ces concepts.

 - L’éveil à la lecture et à l’écriture, par Pascal Lefebvre et Marie-Ève Bergeron-Gaudin.

Si vous désirez jouer à des jeux d’association de lettres voici nos coups de cœur pour vous aider ! Feuilles blanches lavable et lettres de l’alphabet. En espérant vous avoir éclairé un peu sur des concepts qui peuvent être parfois décourageants et difficile à comprendre. Sinon je vous encourage à cliquer sur ce lien pour avoir d'autres petites idées simples pour stimuler l'éveil à l'écriture et à la lecture. N'oubliez pas de laisser un petit commentaire, d'aimer et de partager.

Geneviève

 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.