La route vers l’électrique

La Mini et les carburants verts c’est un peu comme une histoire d’amour, c’est compliqué au départ et quand on apprend à se connaitre c’est plus simple.

L’Austin Mini était une voiture très légère, simple, et qui consommait très peu. Ce principe est tenu jusqu’en 2000, année de fin de production de cette dernière. L’année suivante, la nouvelle Mini de l’ère BMW apparaît avec de nouvelles motorisations plus puissantes et une voiture plus lourde. BMW c’est toujours poser des questions sur comment réduire la consommation de la Mini ou alors de proposer des alternatives écologiques nouvelles.

Dès 2001, Mini présente un concept au Salon de Francfort d’une Mini Cooper R50 avec un moteur à hydrogène. Concept qui n’aura aucune suite commerciale mais qui permet de faire un premier pas dans les alternatives à l’essence.

mini_cooper_hydrogen_concept
Mini Cooper Hydrogen Concept

En 2007, Mini modernisait sa gamme et notamment la partie moteur. Mise appart les nombreux problèmes de ces nouveaux moteurs issus de la collaboration BMW/PSA, une baisse de consommation est constaté, d’environ 20%. L’utilisation de la technologie Efficient Dynamics de BMW joue un rôle majeur ainsi que l’utilisation de nouvelles pièces en aluminium. Ici le moteur de la Cooper S après 2010.

mini_n18_(184_hp)_1
EP6CDTS ou N18

Le moment ou la marque commence à s’intéresser à l’électrique c’est en 2009 avec la Mini E.

autowp.ru_mini_e_5
Mini E

Cette Mini électrique est sorti en 2009 mais qu’en 500 exemplaires pour 500 clients-testeurs. Cette opération avait pour but de tester si une voiture électrique venant du groupe BMW pouvait être intéressante. Ceci dit, la marque a mis les petits plats dans les grands car l’équipement est intéressant, et la puissance aussi. 204 chevaux disponibles instantanément avec l’effet électrique, ce qui la classe dans les plus puissantes voitures électriques à ce moment-là.

autowp.ru_mini_e_2
L’intérieur se veut aux couleurs « E »
autowp.ru_mini_e_19
Vue du système électrique de la Mini E.

Au-dessus, on voit une vue sur le système électrique de la voiture, à l’avant on y voit le moteur électrique ainsi que les batteries à l’arrière. Ces dernières sont tellement grosses que les places arrière et le coffre disparaissent. Autrement dit, une strict deux places.

Les essais permettent de connaitre les fréquences de recharges, la durée d’une charge en km, et aussi l’adaptation à l’accélération et au freinage qui sont complètement différents d’une voiture à moteur thermique. À la suite de ça, cette Mini ne sera pas reconduit à une commercialisation, mais plutôt comme un essai de la future gamme « i » de BMW, notamment la i3.

Une version de course a aussi vu le jour pour faire les mêmes essais sur circuit.

autowp.ru_mini_e_race_5
Mini E routière et la Mini E Race.

En 2010, Mini imagine un concept de scooter qui prendrait place dans le garage au côté de notre Mini. Personnalisable, ligne rétro et démarrage du scooter avec son iPhone et pas avec une clé. Cela permet l’embarcation du Mini Connected.

autowp_1322164992
Mini Scooter E Concept

Suite à ça, on reviendra doucement vers la Mini qui consomme peu, avec un concept, la Rocketman. Elle s’inscrit chez les micros-citadines telles que la Smart Fortwo et se veut premium avec un équipement très high-tech, des sièges alcantara, un aménagement carbone, toit vitré. Elle est annoncée comme consommant moins de 3L/100km ! C’est intéressant pour BMW mais ne donnera pas suite au projet mais ne l’abandonne pas pour autant. Il est dit que maintenant que la Mini partage la même plateforme que la Série 1, il serait plus facile d’envisager un modèle plus petit.

autowp.ru_mini_rocketman_concept_10
Mini Rocketman Concept

Dernièrement on a pu voir la première Mini hybride, la Countryman S E. Un total de 224 chevaux dont 136 en thermique et 88 en électrique. La consommation en hybride est de 2.1L/100km, ce qui est pas mal pour un véhicule du rang des SUV.

mini_mixed_19
Le Mini Countryman S E à côté de la Mini E.

Pour finir, ce qui tient l’avenir de la marque en faible consommation, en hommage à la vraie Mini, c’est la Rocketman.

autowp.ru_mini_mixed_31
L’Austin Mini et la Rocketman Concept.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :